bouton-vert-accueilbouton-vert-ppbouton-vert-entrainementbouton-vert-pathobouton-vert-soins
 

Glaçage - Cryothérapie

Jocelyn-William LOUBRIAT
Principes :

Le froid a une action :

- Antalgique (qui calme la douleur), car la diminution de température ralentit la conduction nerveuse et notamment la conduction du message douloureux. Celui-ci n'étant pas prioritaire, il n'arrivera plus au cerveau ;

- Anti-inflammatoire (lutte contre l'inflammation), par son action vasomotrice notamment. En effet le sang a pour rôle d'apporter les éléments nutritifs aux tissus et d'emporter avec lui les déchets ;

- Vasomotrice : le glaçage provoque une vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux sanguins) en superficie dans un premier temps et une vasodilatation (augmentation du diamètre des vaisseaux) en profondeur dans un second temps. Outre l'action anti-inflammatoire, l'activation de la circulation de retour est le principal élément de récupération : cela permet de drainer les résidus de l'effort musculaire ;

- Décontracturant : il semblerait que par voie réflexe, le massage au glaçon d'une masse musculaire aide à son relâchement.

Le glaçage peut paraître simple, mais il reste néanmoins quelques règles à respecter et de plus, vous n'avez peut-être pas pensé à la façon la plus pratique de s'appliquer du froid selon les régions.

Voici donc comment se glacer de manière simple, efficace et sans danger.

Le massage au glaçon

Le massage au glaçon s'utilise pour :
- les phénomènes inflammatoires (tendinites, douleurs résiduelles après entorse…) +++
- les contractures +/-

L'application d'environ 5 minutes se fera 3 à 6 fois par jour (attendre 1 heure avant de recommencer), pendant 7 à 10 jours (voire plus suivant la disparition des douleurs) pour lutter contre les inflammations.
L'application d'un anti-inflammatoire du type Flector® Tissugel® juste après le glaçage est fortement conseillé.

Attention : la glace peut geler la peau, veillez à ce que la peau se recolore instantanément lorsque vous appuyez dessus.
En cas de petite plaie au niveau de la zone (ampoule, coupure, éraflure), évitez le glaçage.

Le pack froid
phygenou
Le pack froid s'utilise pour :
- les traumatismes de type entorse, claquage, rupture de poulie, coup…
- les phénomènes trophiques (suite d'opération du genou, de la cheville, du poignet…)
- la récupération.

L'application de 15 à 20 minutes se fera 3 à 6 fois par jour (attendre 1 heure avant de recommencer).

Attention : la glace peut toujours geler la peau, n'appliquez jamais le plastique directement sur la peau, intercalez un linge humide (ce qui permet une meilleure conduction du froid qu'un linge sec).

Que vous ayez un "cold pack" acheté dans le commerce (pharmacie, voire même grande surface) ou une simple poche de glace (sac plastique rempli de glaçons et d'eau - l'eau permet de mieux modeler la région -), ou même un sac de petit pois surgelés, l'utilisation est identique.


Le bain glacé
glachevbainmain
Le bain glacé s'utilise pour :
- les traumatismes de type entorse, rupture de poulie,
- les phénomènes trophiques (suite d'opération de la cheville, du poignet…),
- la récupération.

Le bain d'une durée de 15 à 20 minutes se fera 3 à 6 fois par jour (attendre 1 heure avant de recommencer), pour lutter contre les inflammations.

Attention : ne vous plongez pas entièrement dans une baignoire d'eau glacée, vous savez ce qu'est l'hypothermie ?!

Recherche