Entorse du doigt

Jocelyn-William LOUBRIAT

Définition

Une entorse est un étirement ou une déchirure d’un ligament.
Le ligament est une structure fibreuse de maintien de l’articulation (≠ du tendon qui est une partie de l’appareil musculaire)(fig. 1).

Au niveau des doigts longs, les ligaments collatéraux des articulations interphalangiennes proximales (IPP) sont généralement les plus atteints.
L’entorse est un accident, avec douleur quasi-immédiate et incapacité fonctionnelle instantanée, accompagné en général d’un œdème plus ou moins important.

De l’importance de la lésion (du simple étirement à la déchirure complète) dépendra l’importance des douleurs, de l’incapacité et de l’œdème.

La séquelle probable d’une entorse est une laxité latérale de l’articulation due au manque de maintien, puisque le ligament ne joue plus son rôle.

anat_lgt_dgtm

Fig. 1 : Anatomie des ligaments interphalangiens

 

Mécanisme lésionnel

La torsion du doigt est responsable de l’entorse.

Certaines préhensions complexes nécessitent une torsion des doigts, comme sur des prises obliques.
Le risque est aussi important dans les escalades en fissures étroites ou avec des trous profonds : le doigt peut rester coincé dans la prise.
Une mauvaise réception sur une prise lors d’un jeté ou au sol lors d’une chute peut également être fatale à vos ligaments collatéraux des doigts.

Au risque de paraître redondant, il est important de comprendre que la répétition d’une contrainte identique sur une même structure conduit à la léser.

Prévention

Correction technique :
Apprendre à mieux placer ses doigts, la précision de la préhension est d’une importance capitale.
Penser à garder la liberté de sortie des doigts dans les prises profondes lors de mouvements dynamiques.

Correction de la planification :
Ne pas accumuler de charge trop importante sans repos et ajuster l’intensité à son niveau.

Correction de la préparation physique :
L’échauffement rigoureux des doigts permet de réveiller les récepteurs nerveux pouvant informer l’organisme des défauts de placement de l’articulation.

Soins

Arrêt immédiat de la séance et glaçage abondant dès que possible (massage au glaçon).
Immobilisation du doigt par strapping en syndactylie (attaché au doigt adjacent).
Poursuite du glaçage, 3 fois par jour, associé à l’application d’un gel anti-inflammatoire pendant une semaine.
Poursuite du glaçage si persistance des douleurs au-delà.
L’entorse n’est pas une lésion bénigne.
Nous vous invitons à consulter rapidement un médecin du sport et à vous faire prescrire un traitement adapté comprenant des séances de kinésithérapie. Plus tôt la lésion est prise en charge, plus on évite les risques de problème persistant.
Attention, en cas d’entorse grave avec éventuellement luxation, consulter un orthopédiste spécialiste de la main.

FaLang translation system by Faboba