Articles

Conflits de l'épaule

Jocelyn-William LOUBRIAT
Francis HÉLIAS

Définition

L’épaule est une articulation complexe et fragile (fig. 1).

L’élévation du bras est possible dans l’absolu, mais les éléments anatomiques peuvent venir se heurter dans certaines positions.

Des éléments protecteurs appelés bourses séreuses jouent le rôle d’amortisseur. Ceux-ci peuvent être endommagés et présenter une inflammation.
La douleur est diffuse au niveau de l’épaule lors de l’élévation du bras ou dans certaines positions bien précises où les structures viennent pincer les bourses séreuses.

L’évolution va vers une dégénérescence de ces éléments protecteurs, puis si aucun traitement adapté n’est entrepris, les tendons seront détériorés allant même jusqu’à leur rupture.

L’instabilité articulaire de l’épaule (antécédent de luxation ou sub-luxation) favorise ces conflits.

boursesm

Fig. 1 : Articulation de l'épaule et bourses séreuses

Mécanisme lésionnel

L’écrasement des bourses séreuses peut avoir lieu en rotation interne + adduction + élévation du bras, position que l’on adopte en faisant un croisé (fig. 2);     
En abduction + rotation interne, que l’on adopte lorsque l’on va chercher une prise sur le côté en épaule (fig. 3).
Les positions extrêmes, comme la suspension de « relâchement », amènent les structures osseuses en butée.

Les contraintes répétées sur ces structures, qui ont lieu à chaque fois que l’on élève le bras, majorées par une malposition de l’omoplate due à l’enroulement des épaules, mèneront irrémédiablement à les léser.

caim

casm

Fig. 2 : Articulation de l'épaule en rotation interne
Fig. 3 : Mouvement d'abduction et rotation interne

Prévention

Correction technique :
Un gros travail est nécessaire pour apprendre à placer son épaule de la meilleure manière, notamment dans les positions de moindre effort, où l’on recherche un relâchement maximum afin de récupérer.

Correction de la planification :
Les temps de repos sont absolument nécessaires pour que les structures puissent récupérer entre les séances.

Correction de la préparation physique :
La lutte contre l’enroulement des épaules par des étirements spécifiques systématiques participera à réduire les conflits.
La stabilisation de l’articulation de l’épaule par un ajustement du contrôle des muscles de la coiffe (décontraction de certains muscles, renforcement d’autres) sera primordiale.

Ce travail sera optimisé par le recours à un professionnel de la rééducation, il s’agit bien de prévention.

Comme toujours, l’échauffement est primordial.

Soins

Le massage au glaçon 3 fois par jour, associé à l’application d’un gel anti-inflammatoire peut permettre de faire disparaître la douleur rapidement.
Mais il faut garder à l’esprit que de faire disparaître la douleur ne résout pas le problème : un traitement de rééquilibration posturale globale est nécessaire.
L’enroulement des épaules classiquement retrouvé chez les grimpeurs augmente très nettement les contraintes sur les épaules.
Un kinésithérapeute formé aux techniques en  chaînes musculaires (Busquet, Mézière…) pourra vous aider dans ce travail.
Un travail de kinésithérapie classique pour rééquilibrer l’épaule sera également nécessaire.

FaLang translation system by Faboba