Newslettre

Articles

Test manchons Vuarde de Quechua

Jocelyn-William LOUBRIAT

 

Tout est parti d’un mail de Pierre, responsable escalade du site www.kairn.com, portant à ma connaissance la sortie du nouveau produit Quechua : les manchons d’escalade Vuarde®. Des « chaussettes de contention » spéciales avant-bras qui seraient censées « faire durer le plaisir de l’escalade ». D’abord sceptiques, mais souhaitant en savoir plus - comprendre et ne pas céder aux a priori rejetant systématiquement les nouveaux gadgets sous prétexte d’anti-lobbying commercial -, nous avons sollicité le service presse de Quechua pour avoir plus de renseignements et avoir aussi la possibilité de tester.
Alors que les contentions de ce type sont régulièrement utilisées, au niveau des membres inférieurs, dans l’amélioration de la circulation de retour (circulation veineuse), les études scientifiques indépendantes qui m’ont été transmises par Quechua évoquent des améliorations de la perfusion des tissus (circulation artérielle). C’est-à-dire que les tissus percevraient plus de sang (donc plus d’oxygène) lors du port d’une contention externe.

D’accord avec le principe, je me place alors en tant que grimpeur lambda et je me demande : « mais moi, qu’est-ce que cela m’apporte ? Vais-je pouvoir tenir les prises plus longtemps, augmenter ma résistance ? »

Il ne fallait pas céder à la facilité de la subjectivité, du simple ressenti, mais donc faire un test construit, avec des mesures objectives. Il fallait trouver le moyen de mesurer, de quantifier ce « plus longtemps » que la marque nous vante. Nous avons réfléchi et bâti un protocole où nous pourrions comparer les performances de grimpeurs avec et sans les manchons.

 

Le protocole :

Nous avons créé une boucle de 20 mouvements, dont l’enchaînement était réalisable au moins une fois par tous les participants.

Nous étions 4 testeurs pour 4 postes précis par séances.

Poste 1 : le grimpeur porte les manchons pendant toute la séance (échauffement inclus)
Poste 2 : le grimpeur porte les manchons lors du premier et du troisième passage
Poste 3 : le grimpeur porte les manchons lors du deuxième passage
Poste 4 : le grimpeur ne porte pas les manchons de la séance.
laure2

Initialement nous avions prévu 4 séances, pour que chacun passe aux différents postes. Suite à la première séance, qui aura été une séance de calage dans la boucle, nous avons décidé d’invalider celle-ci et de la reconduire en fin de test, ce qui fait que nous aurons effectué 5 séances.

jocelyn2

Après un échauffement rigoureux (Kinescalade oblige !), nous faisions un « run » chacun notre tour dans la boucle.

Le « run » consistait à tourner dans la boucle, en ne s’accordant aucun repos (pas même un délayage de 3 secondes) jusqu’à la chute.

Nous réalisions, chacun, trois passages par séance. Le temps de repos entre chaque passage était entre 15 et 20 min en fonction du temps mis par les autres participants.

Mesures objectives :
- nombre de mouvements réalisés,
- temps de grimpe jusqu’à la chute.

Alors bien entendu, plein de facteurs peuvent parasiter ces résultats : la motivation, l’état de forme de chacun au jour de la séance, la progression ,etc. Mais le but de ce test n’était pas d’avoir une valeur scientifique absolue, juste une mesure objective avec des grimpeurs lambda.

Les testeurs :

laure1
Laure, 22 ans, infirmière,
en cours de formation au BE escalade
alexgumy1
Alex, 23 ans,
en cours de formation au BE escalade
gwenswart1
Gwen, 28 ans,
BE escalade
jocelyn1
Et moi-même, Jocelyn, 32 ans,
kiné et webmaster de Kinescalade

Les résultats :

Voici ci-dessous les résultats bruts de nos 5 séances.
En cours de test, Alex s’est blessé (le snowboard aura eu raison de lui !), ce qui l’a empêché de faire deux séances.
Pour se baser sur des éléments comparables (même nombre de runs effectués avec et sans pour l'ensemble du groupe) nous n'avons pas tenu compte de la première séance. L'ensemble des totaux et moyennes à venir ne tiennent donc pas compte des données de cette première séance mais nous vous en livrons tout de même les résultats.

poste avec-avec-avec
=100% avec
avec-sans-avec
=66% avec
sans-avec-sans
=33% avec
sans-sans-sans
=0% avec
02/12/2008 Laure Alex Gwen Jocelyn
séance 1 temps nb de mouv temps nb de mouv temps nb de mouv temps nb de mouv
passage 1 00:01:39 26 00:02:15 35 00:02:33 47 00:02:43 56
passage 2 00:01:43 32 00:02:45 46 00:02:40 51 00:02:24 56
passage 3 00:01:24 27 00:01:36 30 00:02:40 67 00:02:05 52
_______________________________________________________
04/12/2008 Jocelyn Laure Alex Gwen
séance 2 temps nb de mouv temps nb de mouv temps nb de mouv temps nb de mouv
passage 1 00:02:12 56 00:01:33 32 00:01:42 33 00:02:45 67
passage 2 00:02:11 56 00:01:45 35 00:02:29 55 00:02:29 56
passage 3 00:02:02 52 00:01:35 34 00:02:33 54 00:02:35 62
09/12/2008 Alex Gwen Jocelyn Laure
séance 3 temps nb de mouv temps nb de mouv temps nb de mouv temps nb de mouv
passage 1 00:00:00 0 00:02:32 67 00:03:27 91 00:01:40 36
passage 2 00:00:00 0 00:02:41 65 00:02:41 (sans)71 00:01:40 37
passage 3 00:00:00 0 00:01:52 47 00:01:37 (avec)47 00:01:28 33
Vous noterez que lors de cette troisième séance, distrait, j'ai oublié de mettre les manchons lors de mon 2ème passage. Il est probable que cela fausse en partie le test.
12/12/2008 Gwen Jocelyn Laure Alex
séance 4 temps nb de mouv temps nb de mouv temps nb de mouv temps nb de mouv
passage 1 00:02:16 57 00:03:08 90 00:01:56 45 00:00:00 0
passage 2 00:02:00 47 00:02:24 66 00:01:33 36 00:00:00 0
passage 3 00:02:17 56 00:01:14 31 00:01:26 37 00:00:00 0
19/12/2008 Laure Alex Gwen Jocelyn
séance 5 temps nb de mouv temps nb de mouv temps nb de mouv temps nb de mouv
passage 1 00:01:49 46 00:01:45 39 00:03:22 85 00:03:39 98
passage 2 00:01:22 37 00:01:48 43 00:02:40 67 00:03:00 77
passage 3 00:01:25 38 00:01:40 38 00:02:54 78 00:02:47 71
100% avec 66% avec 33% avec 0% avec
totaux
00:17:34
445
00:23:57
587
00:28:20
699
00:22:03
537
moyennes

0:01:57

49,44
00:02:00
48,92
00:02:22
58,25
00:02:27
59,67

Les deux graphiques suivants reprennent les moyennes ci-dessus.

graph1

graph2

Les graphiques suivants ont été obtenus en regroupant l'ensemble des données des runs effectués avec (cases bleues) et de ceux effectués sans les manchons (cases rouges). Globalement dans un premier temps, puis par testeur.

graph3

graph4

graph5

graph6

Analyse :

Si l'on prend les chiffres dans leur ensemble, on constate sur les 2 premiers graphiques, que moins l'on porte les manchons (100 % avec, 66 % avec, etc.), plus on fait de mouvements, et plus longtemps on tient accroché sur le pan.

Sur les graphiques 3 et 4, où l'on prend encore les chiffres dans leur globalité, les résultats des runs effectués avec et sans manchons sont sans équivoque en défaveur des manchons.

Les graphiques 5 et 6, où l'on analyse les résultats individuels, sont plus modérés car on constate que deux des testeurs ont des résultats assez similaires avec et sans les manchons, alors que 2 autres ont de nets meilleurs résultats sans les manchons.

Nos conclusions :

Notre test n'est pas parfait, loin de là, et il n'avait pas vocation de l'être.

Mais il nous a permis de constater que le port des manchons n'apportent pas un gain en résistance lors d'une séance de ce type. Les chiffres nous inciteraient même à dire le contraire.

Cependant, ce type d'effort est très spécifique et ne colle pas tout à fait au type d'effort réellement rencontré en escalade, puisque nous nous étions interdit tout temps de repos.

Peut-être que les manchons pourraient améliorer la récupération sur les temps de repos ? Il faudrait alors repenser un ou plusieurs autres tests, avec des temps de récup' minutés, etc. mais notre petite équipe n'est pas vraiment motivée pour.

 

gwenswart2
alexgumy2

Que peut-on en tirer ?

Notre test confortera les sceptiques qui ont toujours pensé que les manchons étaient des gadjets.

Pour les moins sceptiques, il laisse un goût d'inachevé, de "oui mais… peut-être que si le protocole avait été différent.…". Je vous avoue que je fais partie de cette deuxième catégorie. Les manchons ont peut-être un intérêt, reste à définir lequel…

En attendant que d'autres personnes fassent d'autres tests et apportent un nouveau point de vue, et bien j'avoue aussi que je continue à grimper sans manchons.

Bonne grimpe à tous !

Recherche